ATELIERSARTISTESPARCOURS CHOISISDIAPORAMAATLASTECHNIQUESEVENEMENTS
INFOSREVUE DE PRESSEGALERIE DE PHOTOSPARTENAIRESTRIBUNE LIBRE
 
 
 
BASTION 14 - VANDERBROUCK
SCULPTURE, INSTALLATION
14 RUE DU REMPART
67000 STRASBOURG
Quartier Gare
E-Mail
Mes travaux donnent à voir mon parcours, les étapes par lesquelles je passe, celles où je décide de m'arrêter. Une série de doutes, d'échecs, mais aussi de certitudes. Ma sculpture est processuelle. L'expérimentation m'assure une réserve inépuisable de visées futures. Un mouvement devient générateur d'autres mouvements.

Il n'y a pour moi jamais une seule façon d'envisager une pièce mais il existe une multitude de possibilités. C'est là que j'interviens. Au moment où je décide de me positionner en conférant à la pièce sa forme finale. Même si cette forme est malléable car elle évolue souvent vers d'autres perspectives, c'est à ce moment là que tout se joue, dans cette prise de décision.

En me cantonnant à une matière première standardisée, emballage plastique, plaque de PVC, feuille à carreaux, gaine plastique... Je conçois mes objets comme des multiples, sans limite de quantité. Je ne crée pas
de forme, mais utilise celles déjà existantes, les reproduis, les multiplie, les dérange, les ordonne.

Souvent je parle de détournement de normes. Comment déplacer celles-ci hors de leur contexte pour leur conférer un autre sens? Je cherche à créer un déplacement d'usage et de situation de l'objet afin de lui attribuer une vocation plus contemplative ou documentaire d'un geste. Destituer l'objet de son aspect purement fonctionnel pour mettre en avant ses qualités formelles.

Je revendique une pratique du geste. Des gestes que je convoque, des gestes qui s'imposent, des gestes que je produis, des gestes qui en impliquent d'autres. Une pratique toujours plus large, sans fin. Un processus créatif qui ait valeur pour lui-même et par lui-même. Un processus qui interviendrait par nécessité, par considération pour ce qui est autour, pour ce qui m'entoure. Comment garder une trace du geste? Il se matérialise dans mon travail le plus souvent au sein d'une existence précaire et momentanée.

Je met l'accent sur la matérialité de l'oeuvre en prenant en compte toutes les dualités possibles, vide-plein, brillance-matité, conflit des matériaux, faire-défaire.
Dans un souci d'économie de moyen et de geste, je préfère travailler avec peu de signifiants pour mieux donner à voir.
 
Evénement(s)
05, 06, 12, 13 mai
14h-19h
A un moment donné
Sculpture.
Transports
Bus
2,6,10
Wilson
Tram
A et D
Ancienne Synagogue Les Halles